Récapitulatif hebdomadaire : Les détenteurs de bitcoins et d’éthereum engrangent des bénéfices, et s’attendent à une baisse de leurs revenus

Konstantin Anissimov, directeur exécutif de CEX.IO, nous fait part de ses réflexions sur l’évolution hebdomadaire des prix de Bitcoin (BTC) et d’Ethereum (ETH).

Les détenteurs de bitcoins réalisent des bénéfices, faisant baisser les prix de 6,87%.
Les grands détenteurs de Bitcoin semblent réaliser des bénéfices après que cette cryptocarte ait atteint un nouveau record historique de 19 915,14 dollars le 1er décembre. Depuis lors, le nombre d’adresses détenant entre 10 000 et 100 000 BTC a considérablement diminué.

Environ deux baleines ont quitté le réseau ou redistribué leurs jetons, ce qui représente une baisse de 1,85 % sur une courte période.

La baisse soudaine du nombre de baleines Bitcoin sur le réseau peut sembler insignifiante à première vue. Pourtant, si l’on considère que ces grands investisseurs détiennent entre 19 millions et 1,9 milliard de dollars en BTC, la flambée des ordres de vente peut se traduire en milliards de dollars.

Une augmentation aussi importante de la pression à la baisse était clairement visible pendant la semaine du 7 décembre. Bitcoin a démarré la séance de bourse hebdomadaire à un sommet de 19 367,60 dollars, et son prix a immédiatement commencé à chuter.

Le 9 décembre, à 8h00 UTC, la première cryptocarte avait fait un plongeon de 8,96% pour atteindre un plus bas de 17 639 $.

La moyenne mobile sur 200 heures a permis de contenir la chute des prix et a servi de zone de rebond. Le Bitcoin Code a fait un bond et a regagné le terrain perdu, pour atteindre un sommet de 18 647,33 dollars environ douze heures plus tard. Néanmoins, les ordres de vente ont continué à être déclenchés lorsque la CTB a augmenté, ce qui a provoqué une nouvelle baisse à 17 580 $, marquant ainsi le point le plus bas de la semaine.

À la fin de la séance de négociation hebdomadaire, la cry

ptocouronne phare a augmenté de 2,64 % pour clôturer le vendredi 11 décembre à 18 044,19 $. Les investisseurs ont subi une perte hebdomadaire de 6,87 % en raison de la baisse des prix.

Ethereum génère plus de 9% de pertes hebdomadaires

Le lancement de la chaîne de balises semble avoir servi d’événement pour „vendre les nouvelles“ aux détenteurs d’Ethereum. Bien que les amateurs de cryptocurrences continuent à miser sur leur Ethereum de manière exponentielle, l’activité du réseau est en déclin.

Le nombre de nouvelles adresses quotidiennes créées pendant la semaine du 7 décembre est tombé à un minimum de 108 000, ce qui est un signe négatif.

La tendance à la baisse de la croissance du réseau s’est rapidement répercutée sur le prix de l’Ether. Le géant des contrats intelligents a démarré la séance de bourse de lundi à un sommet de 601,97 $, ce qui représente le prix le plus élevé du reste de la semaine. À partir de ce moment, Ethereum est entré dans une tendance à la baisse qui a vu son prix chuter de 11,90 %.

Le 9 décembre, à 8h00 UTC, Ethereum a atteint un plancher de 530,32 dollars. Certains acteurs du marché semblent avoir profité de l’action de baisse des prix pour revenir sur le marché, augmentant ainsi la pression d’achat derrière cette cryptocouronne. La flambée des ordres d’achat a été suivie d’une hausse de 9,12 % du prix qui a porté l’Ether à 578,67 $.

Indépendamment de ce rebond significatif, les investisseurs ont continué à vendre leurs titres. En conséquence, Ethereum est retombé sous le niveau de soutien de 550 $ et a clôturé le vendredi 11 décembre à un plus bas de 544,51 $.

Les détenteurs d’Ethereum ont vu leurs investissements prendre un coup de 9,55 % durant la semaine du 7 décembre.

L’incertitude règne sur le marché des cryptocurrences
Alors que les investisseurs institutionnels ont clairement indiqué leur intention de continuer à ajouter des cryptocurrences à leurs bilans, l’avenir à court terme de Bitcoin et Ethereum reste incertain.

Selon l’indicateur séquentiel de Tom Demark (TD), ces deux cryptocurrences ont des signaux de vente clignotants sur leurs graphiques mensuels. Pendant ce temps, l’indice Crypto Fear and Greed atteint un niveau record, détectant une „cupidité extrême“ parmi les acteurs du marché. Ces signes baissiers sont trop importants pour être ignorés, malgré la forte volatilité et l’effervescence que connaît le marché des cryptocurrences.

Si la pression à la vente observée pendant la semaine du 7 décembre s’intensifie, Bitcoin pourrait perdre 18 000 dollars comme support et viser 16 000 ou 14 000 dollars. Ethereum, en revanche, devra passer sous la barre des 530 dollars pour descendre vers 400 ou même 360 dollars.

Hackers eisen $34M Bitcoin losgeld van het Taiwanese Foxconn.

  • Een toonaangevend elektronicabedrijf, Foxconn, was onlangs betrokken bij een ransomware-aanval.
  • De aanvallers eisen ongeveer 34 miljoen dollar aan losgeld van Bitcoin om hun gestolen gegevens te ontcijferen.

Ransomware-aanvallen zijn een andere cyberbedreiging die de afgelopen weken snel is toegenomen. Een van de laatste slachtoffers is Foxconn, een Taiwanese multinational op het gebied van elektronica. De aanvallers eisen een losgeld van Bitcoin ter waarde van miljoenen dollars om gestolen en gecodeerde informatie terug te geven. Deze aanvallen verspreiden zich op grote schaal en vallen zowel particuliere als overheidsorganisaties aan.

Ransomware-aanvallers willen meer dan 1000 Bitcoin-lossingen.

Zoals Bleeping Computers meldde, werd het elektronicabedrijf aangevallen op 29 november, dat was tijdens het dankzeggingweekend. Precies, het bedrijf werd aangevallen door de DoppelPaymer ransomware-bende, die belangrijke gegevens die betrekking hebben op de activiteiten van het bedrijf in Noord-Amerika heeft gecodeerd en gestolen. De aanvaller eiste ongeveer 1.804 Bitcoin losgeld van het bedrijf om de informatie te ontcijferen.

Na de prijs van Bitcoin Bank vandaag de dag zijn cryptocurrencies ongeveer $34 miljoen waard. Destijds dreigde de aanvaller een deel van de informatie van het bedrijf vrij te geven aan het publiek als er na drie werkdagen geen contact met hen werd opgenomen. Het blijft onbekend of het bedrijf al contact met hen heeft opgenomen. Bitcoin is niet nieuw voor Foxconn, want het is één van de investeerders van crypto portemonnee aanbieder Abra.

Ransomware bedreigingen

Er lijkt een kielzog van losbandigheid te zijn, vooral in Taiwan. Op 30 november meldde Cryptopolitan dat Advantech, een technologiebedrijf uit Taiwan, ook werd aangevallen door een losgeld, waardoor relevante gegevens van het bedrijf werden gecodeerd. Ze eisten ongeveer $14 miljoen aan losgeld van het bedrijf in Bitcoin.

Advantech beweerde echter dat er inspanningen worden geleverd om de affect-servers te herstellen, zodat andere systemen in het bedrijf niet werden getroffen, alleen de servers.

In dezelfde maand werd ook een populaire Italiaanse alcoholische likeur, Campari, aangevallen door losgeld. Ongeveer 2TB aan gegevens werd gestolen. De aanvallers eisten maar liefst 15 miljoen dollar aan losgeld van Bitcoin om de informatie vrij te geven.

This billionaire is liquidating his fortune in Ripple (XRP) at an incredible speed, and nothing will stop him

Its XRP burns its hands – One of the main problems with XRP is that Ripple Labs and its founders hold astronomical amounts of it. This has become all the more problematic since Jed McCaleb, former founder of Ripple, decided to get rid of his tokens as quickly as possible.

Billions of XRP to spare

In July 2013, Jed McCaleb definitively slammed the door of Bitcoin Evolution (then called OpenCoin ), of which he was however one of the main initiators.

Since then, although he has moved on to his new cryptocurrency project – Stellar (XLM), launched in 2014 – Jed McCaleb has nonetheless retained a large indirect influence on Ripple’s XRP .

Indeed, when he left his previous project, due to differing views, he took away no less than 9.5 billion XRP , or 9.5% of all existing XRP .

After a lengthy legal battle that ended in February 2016, Ripple Labs and Jed McCaled managed to come to an agreement on how to liquidate their XRP which, from the start, expressed a desire to resell them.

The amount of XRP that the former founder of Ripple can resell depends on the global trading volumes of this interbank token. And as these volumes have increased … guess what!

Jed McCaleb steps up XRP liquidation

Stellar’s current CTO can resell up to 1.5% of the global XRP trading volume every day . If this represented „only“ 2 million XRP per day last May, the pace has accelerated sharply in recent days.

As anyone can see from Jed McCaleb’s XRP address (thanks to the blockchain transparency ), his liquidation saw a first sharp increase since late last month. Eh yes ! Since November 29, our friend has gone from less than 4 million XRP resold every day to over 9.9 million XRP , or almost $ 6 million.

But since December 6 , the „dump machine“ has been racing again . Jed McCaleb has effectively disposed of over 29.57 million XRP in each of the past 2 days , or around $ 35.5 million in tokens resold within 24 hours.

Knowing that there are still nearly 3.7 billion XRP to get rid of, it may end up hurting a lot at this rate, even through OTC transactions (over-the-counter) which nevertheless influence a lot. minus the prices compared to trading on crypto exchanges.